Quand être maman me donne l’impression de vivre dans des montagnes russes…#billetdhumeur

… Je suis en vacances, et je sature! En vacances?! Non mais sérieusement, avant pour moi les vacances c’était synonyme de repos, détente et sorties! J’ai la légère impression de m’être faite avoir sur ce coup là! :/ Celui qui me dira que les vacances avec des enfants c’est le paradis, je lui demanderais direct quelle drogue il consomme! (Bon allez il y à des bons côtés tout de même…)

Bref, ce soir je sature… J’en suis à me demander comment je vais m’en sortir et si vraiment j’avais mesuré toutes les conséquences de ce changement de vie! Je rêve secrètement de fuire solo dans le premier avion qui passe! (Vous me trouvez folle?)…

…Et puis je culpabilise! Quel monstre de penser ça! Il y a des gens qui rêvent d’avoir des enfants. J’aime ma vie, j’aime mes chouquettes et mon conjoint mais merde ce n’est pas toujours si simple!

1ère descente…

Départ des twinnettes pour chez papy et mamy…ouf, nous allons souffler! Oui mais ça c’était sans compter sur les larmes de crocodiles et leur visage crispé…Et paf, mon coeur de maman a mal, les larmes me montent…ça va tout de même être dur…

le calme…

…Et puis on souffle, on se repose, et on profite des petits moments à deux qui nous ressourcent. On discute sans se faire couper la parole, on regarde un film sans interruption, on dort d’une seule traite! Bref le rêve! Et puis finalement la semaine est un peu longue et on a hâte de retrouver nos filles…

l’adrénaline…

Les retrouvailles! Du bonheur en barre! On se saute dans les bras, on se dit des mots d’amour et on se couvre de douceur… C’était quand même long même si c’était bien! Et tout le monde est content de se retrouver!

Et le looping…

…Passé ce moment d’euphorie: Le retour à la réalité! Les chouquettes veulent tout nous raconter, elles demandent de l’attention, beaucoup d’attention…(des enfants quoi!) au début c’est sympa mais ça fatigue aussi! Elles chantent, elles crient, elles dansent, elles boudent aussi… (Toujours des enfants…)

J’ai la tête qui tourne…un mélange de bonheur & de peur, de tendresse & de tristesse…

Et là je perds un peu pieds…il y à deux minutes je savourais ces instants en famille…et là tout de suite maintenant j’ai envie de prendre mes jambes à mon cou! Help! (Suis-je schizophrène?!)

L’envie de tout envoyer valser!

Et là c’est le drame! Je sens que je vais tout plaquer! Mr BIENVEILLANCE & Mme VERBALISATION j’ai franchement envie de gentillement vous dire d’aller vous faire foutre!

Exit mes belles valeurs, je sens la colère monter en moi! Je sais qu’il ne faut pas crier, je me mords l’intérieur de la joue pour lutter…mais ce sont les larmes qui prennent le dessus! Crier ou pleurer qu’est ce qui est pire?!

Suis-je une bonne mère?

Et tout à coup survient LA question qui tue: Suis-je une bonne mère?!

Suis-je une bonne mère quand,  épuisée je finis par crier?

Suis-je une bonne mère quand Miss N ne m’écoute pas?

Suis-je une bonne mère quand Miss C teste mes limites et me fait exploser?

Suis-je une bonne mère quand en pleine nuit je craque après un énième réveil?

Suis-je une bonne mère quand finalement je n’ai pas envie de jouer avec elles?

Suis-je une bonne mère quand à peine les avoir retrouvé je me surprends à rêver des prochaines vacances?

maman-difficulte-parentalite

Photo by Skizography

Et bien je crois que la réponse peut varier selon les personnes! Moi je dirais, que je suis humaine et entière…que parfois je suis fatiguée, parfois je n’ai plus envie. Mais qu’aussi je n’imagine plus ma vie sans elles, qu’elles me font me remettre en question en permanence mais qu’elles m’ont aussi fait découvrir une autre facette de la vie. 

Elles nous apportent de la joie, de l’amour et parfois de la colère. Mais j’aime la famille que nous sommes… Et je ne suis pas seule…J’ai un pilier qui me soutient chaque jour, et un bel entourage qui m’entoure…

Finalement, je suis une mère « suffisamment bonne » pour elles du moins, je l’espère…

Publicités

31 réflexions sur “Quand être maman me donne l’impression de vivre dans des montagnes russes…#billetdhumeur

  1. Et oui c’est sa ma vie de mère .une ambivalence constante entre l’amour /haine la joie et le ras le bol.la culpabilité. Et finalement non.lol moi aussi je ressens les mêmes choses que toi.parfois j’ai hâte de retrouver mes cocos le soir apres le boulot et parfois je me surprend à penser oh ils vont râler pigner dans les oreilles alors que j’ai entendu sa toute la journée…moi aussi je me dit ah parfois elle me.manque ma.vie d’avant surtout quand tu entends les sans enfants te dire oh je suis fatigué….euh fatigué. A ne pas te réveiller 5fois dans la nuit .comme on peut le faire parfois !!!;me.dire la je me ferais bien.une grasse mat et non levée a 7h…..yaouhh.la je me ferais.un petit plaisir vestimentaire ah ben non ils ont encore grandit alors on se sacrifie pour eux…et puis le soir on aspire a de la tranquillité et non ils pignent et chouinent et rien ne va…et on stresse pour eux aux moindres bobos et à chaque maladies alors que zut on aimerait avoir l’esprit tranquille et serein et penser un.peu à soi!!!mais sa m’arrive d’oublier tout sa quand je me lève et que je vois mon.dernier me sourire et me regarder avec amour ou quand mon premier me dit maman tes belle tu sens bon je t’aime et qu’il pense à me ramener une pauvre paquerette limite sans pétale qu’il a pris le temps d’arracher dans le jardin..ou quand je pourrais pleurer de douleur quand mes enfants ont mal que rien d’imaginer qu’il puisse leur arriver des choses atroces j’ai les larmes qui montent et j’angoisse et la alors je me dit oui c’est sa être mère …mais le plus important cest qu’ils m’aiment toujours même quand je crie que je me fâche ou que je n’ai pas envie de jouer pour la 10ieme fois a la bataille….on oublie tout le lendemain. …allez courage on est des mères qui déchirent et être a l’écoute de nos ressentis nous rend plus forte ….😊

    Aimé par 2 people

  2. Être une mère parfaite, on en rêve toutes, surtout quand on n’est pas encore mère. Quand notre ventre s’arrondit, on idéalise, tant notre futur rôle de mère, que le ou les futurs enfants à naître. On est blindées de principes d’éducation, on a su critiquer (discrètement) sa belle soeur, sa copine qui scotchaient leur chérubin devant un dvd pour être tranquille ou sortaient fumer une clope alors que leur joli petit ange pleurait a gorge déployé dans son berceau. On avait des principes, une volonté tenace et affirmée d’être une mère parfaite… puis, on est devenu maman… Ç’est fou comme tous nos principes peuvent disparaître pour préserver notre santé mentale, voire parfois physiologique (sommeil)… Ça n’existe pas la mère parfaite, ne nous culpabilisons pas de faiblir, de ne plus vouloir, de lâcher prise, de vouloir dormir, d’oublier nos principes, de péter des câbles. C’est en sachant parfois oublier nos principes qu’on tient bon, c’est en tenant bon qu’on s’épanouit, c’est en s’épanouissant soi même que nos enfants grandissent sereinement, tout ceci est vertueux. Alors, sachons lâcher prise, sachons les détester un instant pour pouvoir les aimer le reste du temps, sachons oublier nos principes et les obligations maternelles imposées par la société, respirons fort et accordons nous le droit d’être libres et libérées des contraintes maternelles de temps à autres. Mais n’oublions jamais d’aimer nos enfants ❤

    Aimé par 2 people

    • Merci pour ces mots. Je suis bien d’accords! Certains de mes principes ont volé en éclats pour privilégier ce qui était le plus important à mes yeux! Les enfants sont de vraies éponges à émotions, et avant de leur demander d’être heureux, d’être épanouis il faut déjà balayer devant sa porte! Je prends du recul devant certaines situations, j’accompagne de nombreux parents en difficultés, en questionnement, ou encore dans le déni total mais ce n’est pas simple de faire pareil pour soi!
      J’ai bon espoir d’y arriver!
      Avoir conscience de ses difficultés c’est déjà un pas vers la victoire! 😀

      J'aime

  3. Beau témoignage et courageux!! Reconnaître que l’on es à bout n’est pas donner à tous…. 😉
    Ton article m’a fait penser qu’un reportage sur le burn out maternel ( et oui ca existe !!) es passer sur France 2 dans l’émission mille et une vie ( émission qui passe à 14h donc en replat pour tous les travailleurs 😉)
    Cette épisodes est riche de témoignages déculpabilisant et enrichissant avec pleins de sites internet en fin d’émission…
    Cet épisode est visible sur YouTube : mille et une vie burn out maternel comment ce reconstruire
    Bon courage à vous les mamans formidables et courageuses 😉😉

    Aimé par 2 people

    • Merci pour ton retour et pour ce partage! Je vais vite le regarder! 😀
      En effet ce n’est pas donné à tout le monde, la peur du regard des autres… mais qu’est ce que c’est libérateur! Avoir conscience de ses failles c’est déjà un pas vers la bienveillance! 😉

      J'aime

  4. Courage ! Être maman n’est pas facile. Je pense qu’à un moment donner on se pose toute des questions. Moi je n’ai pas encore d’enfant mais je vois ma belle-sœur. Elle a était dans le même cas que toi. Courage. Être mere c’est le plus beau métier du monde 🙂

    J'aime

  5. Se poser la question c’est pour moi définitivement l’être ! Tu donnes le meilleur aussi longtemps que tu peux, et dans ces petits moments où tu craques, ils te rappellent que nous ne pouvons pas « contrôler » l’autre. Nous ne pouvons qu’être à leur côté. Tu débordes d’amour, ça se sent. Et quand ça déborde, on s’en veut, mais c’est notre façon d’évacuer le trop plein. On pourra toujours faire de la communication non-violence, verbaliser, tout ça tout ça… mais nous ne sommes pas des super héros, sans pour autant que ça enlève quoi que ce soit à notre statut de parent aimant et attentionné. Courage ! Bisous !

    Aimé par 2 people

  6. C’est pas facile d’être une maman. On veux toutes bien faire. Mais la vie d’une maman a des hauts et des bas. L’essentiel est de faire ce que tu penses être le mieux au moment où tu le fais. Ne te remets pas en question. Tu as le droit d’en avoir accès, de vouloir être seul, d’adorer être avec tes enfants…Et eux ont le droit d’être adorables et pénibles à la fois. Lol
    C’est ça la vie, et c’est ainsi qu’on garde de bons souvenirs. Bises

    Aimé par 2 people

  7. C est normal de craquer car il faut de nos jours être des super woman pour tout et surtout des super mother pour nos enfants. Qu’ils soient petits ou plus grand il y a toujours des periodes où ils decident de tester nos limites…difficile de garder son calme par moment et là les mots dėpassent souvent la pensée…l important c est de pouvoir expliquer pourquoi on en est arrivé là et de leur répéter qu on les aime car qu est ce qu on les aime nos « mômes » !! Bravo à toi de l exprimer ainsi car c est beaucoup plus facile de ne rien dire ou plutôt de dire que tout va bien…

    Aimé par 2 people

  8. Ce n’est que normal est humain de craquer malgré tout l’amour que tu leur porte, le contraire serait complètement anormal même. Bien sûr que tu est une bonne mère, mais tu est aussi une épouse une amante une fille de et peut-être aussi une soeur de en plus d’un être humain….Jongler avec tous cela n’est pas facile mais tu le fais avec des jours des bien d’autres moins c’est juste la vie. Bisous

    Aimé par 1 personne

  9. Pingback: Recherche sommeil désespérément…#maviedemaman | Chouquettes & Co blog

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s